Philippe LECOINTE

J’ai découvert la peinture à l’adolescence au travers d’une encyclopédie consacrée aux impressionnistes.

À l’age adulte, j’ai été émerveillé par la peinture flamande n’hésitant pas à faire 2000 km pour aller voir une exposition aux pays bas .

C’est à l’age de la retraite que j’ai osé franchir le pas qui sépare le faite de rester spectateur et de devenir acte, si modeste soit-il.
J’ai opté pour l’aquarelle car j’apprécie particulièrement l’alliance improbable de l’eau et de la matière .
Étant breton depuis quelques années, je prends un plaisir particulier à réaliser des marines appréciant particulièrement les nuances changeantes du ciel et de l’eau.

Afficher tous les 2 résultats